Une vallée au charme irrésistible

Ce village a la particularité d’être très vallonné. Ses chemins creux traversent de nombreux bois et proposent une grande variété de paysages.

Bousval faisait partie, au IXe siècle, des propriétés de l’abbaye de Lobbes, sous le nom de « Bosonis Vallis », le val de Boson.
L’habitat dispersé entre les nombreux hameaux est l’héritage du découpage de petites seigneuries : celles de Bousval, de Noirhat, de la Baillerie, de La Motte, de Bordeaux et de Wez (Pallandt), d’un alleu (Laloux et Basse-Laloux) ainsi qu’une terre franche : Le clage.                     

L’église, reconstruite au milieu du XIXe siècle, contient de nombreux objets artistiques plus anciens : vitraux restaurés, confessionnaux en bois, statues, orgues, fonts baptismaux gothiques et pierres tombales. Le point culminant du village de Bousval est la chapelle du Try-au-chêne construite en 1608. Elle se détache du centre du village sur un large plateau cultivé.

Le Tour Saint-Barthélemy est une tradition religieuse toujours vivace. Un char du XVIIe siècle tiré par deux chevaux brabançons transportant la statue du Saint-Patron sort le dernier dimanche du mois d’août. Il parcourt les campagnes environnantes suivi d’une procession.

 

 

 

bousval